Car Racing 1966 s’intéresse particulièrement aux pilotes à une époque où ces trompe-la-mort font figure de héros. 1966, c’est en effet la poursuite de l’ascension du nouveau héros français, Jean-Pierre Beltoise, face au jeune Jackie Ickx et à un autre garçon qui n’a pas froid aux yeux, Henri Pescarolo. Les légendes du sport automobile français sont déjà là. 

    Les étrangers ne sont pas en reste et s’appellent Jack Brabham, Jochen Rindt, Graham Hill ou Bruce McLaren... Les rois de la route attirent eux aussi les foules au bord des cols et des chemins. Ils ont pour noms Timo Makinen, Rauno Aaltonen, Pauli Toivonen, Tony Fall, Gilbert Staepelaere ou Jean Rolland.

      Du côté des autos, Ford GT 40, Ferrari ou Alpine, BRM, Lotus, Mini Cooper..., au panthéon du design et du tonnerre mécanique, rivalisent d’audace pour s’emparer des premières places, dans les rallyes comme dans les épreuves d’endurance type Le Mans. En 1966, d’ailleurs, l’un des auteurs de ce livre, Johnny Rives, pilote la n° 53 dans la ligne droite des Hunaudières. Les pilotes, que ce soit au Mans, dans les courses de côte ou sur les premiers circuits de ce qui n’est pas encore le grand barnum de la Formule 1, sont accessibles, accueillants. Ils sourient aux amateurs et aux médias qui ne sont pas encore légion à se presser au bord des pistes ou des circuits. Sacrés souvenirs.

© 2020 DPPI Heritage

C.G.V

  • Facebook Black Round
  • Instagram Black Round